Soyez votre meilleur vous!

January 19, 2017

Ecrit avec amour par

 

Tous les matins, entre ma douche et mon café, mon cerveau liste toutes les choses qu'il me reste à faire. A faire aujourd'hui, demain, la semaine prochaine, dans un mois, que j'ai oublié de faire hier et merde ! Il fallait absolument que j'envoie ce mail hier et j'ai oublié ! Ce rituel matinal qui est le mien, est probablement aussi le vôtre, ainsi que celui d'une grande majorité de la population occidentale. Nous vivons à un rythme effréné, sous le joug de centaines d'injonctions : il faut avoir une belle carrière, faire du sport, se lever à 4 heures du matin pour méditer, prendre du temps pour soi, avoir un métier passionnant, être efficace, manger sainement, aller au travail à vélo, lire des livres intelligents, et j'en passe.

Soyons honnêtes, toutes ces choses, si elles sont très positives sur le papier, finissent par nous peser, parce qu’il est juste impossible de toutes les faire ! J’ai dans ma bibliothèque tout un tas de bouquins que je n’ai jamais lus, parce qu’à la fin de ma journée, la seule chose que j’ai le courage de faire, c’est de regarder une série.  Et régulièrement, je culpabilise. Je culpabilise aussi quand je me lève après 9h, quand je prends les escalators au lieu de l’escalier, ou quand je repense à cet abonnement en salle de gym qui ne me sert à rien (mais la semaine prochaine, je m’y remets, promis !) …

 

Je ne suis pas monsieur Miyagi

 

Alors, j’ai cherché comment arrêter d’angoisser, pour toutes les choses que je devrais faire mais que je ne fais pas. Parce que oui, se sentir coupable, ça finit par nous mener vers la spirale de l’angoisse. C’est comme ça que j’ai découvert la pleine conscience. Non, ne partez pas tout de suite ! Je vous promets, pas besoin de s’asseoir en lotus, ni d’allumer d’encens !

Oubliez vos idées reçues à base de scènes de Karaté Kid, car la pleine conscience n'est pas (que) une technique de relaxation. La pleine conscience, comme son nom l'indique, consiste à porter entièrement son attention sur le moment présent. Si son origine est effectivement à retrouver du côté de traditions spirituelles et religieuses ancestrales, comme le Bouddhisme, le yoga, ou encore le Tai Chi, elle a depuis longtemps fait ses preuves dans le traitement d'affections telles que la dépression ou les troubles du sommeil.

 

essayez tout de suite

 

 La pleine conscience ne nécessite pas de conditions ou de matériel particulier pour la pratiquer. Vous pouvez commencer là, maintenant ! En lisant cet article, vous êtes probablement assis sur votre chaise de bureau, devant votre ordinateur. Prenez conscience de votre position. Sans juger, sans rien changer, portez votre attention sur votre posture. Sur le contact de votre bureau sous vos coudes, sa matière. Comment respirez-vous, êtes-vous immobile ? Vous pouvez fermer vos yeux ou les garder ouverts, qu'importe. Écoutez autour de vous, entendez-vous un bruit ? De la musique ? Des conversations ? Quelle température fait-il ? Comment vous sentez-vous ? Êtes-vous stressé, heureux, fatigué ? Accueillez ces émotions, prenez conscience de tout cela, comme de simples constatations.  Vos pensées vous emmèneront inévitablement ailleurs, laissez-les faire, puis revenez à l'instant présent, à votre respiration. Observez simplement ce qu'il se passe, sans chercher à modifier quoi que ce soit. Prenez quelques instants, juste pour être là. Cet exercice peut se pratiquer partout, tout le temps. Vous pouvez l'essayer quand vous êtes chez vous, au calme, mais aussi au travail, durant une tâche que vous considérez ennuyeuse, ou même dans les transports en commun !  L'important est d'aborder cette technique avec un esprit curieux, et de se souvenir que le jugement n'a pas sa place. Il s'agit d'observer. Au fil des pratiques, vous remarquerez qu'il vous devient de plus en plus facile de prendre du recul, d'adopter le point de vue d'observateur.

 

Ne pas (se) juger

 

 Ce qui, d’après moi, est le plus important à retenir de cette pratique, c’est le fait de NE PAS POSER DE JUGEMENT. Pardon je crie, mais c’est parce que c’est vraiment très important ! Apprendre à ne pas se juger constamment, poser un regard bienveillant (ou au moins neutre) sur soi-même aide beaucoup à se débarrasser de nos sentiments négatifs.

 

Moins de stress

 

La pleine conscience est, depuis une trentaine d'années, reconnue par la science pour ses effets bénéfiques, comme une diminution du stress et de l’anxiété, une meilleure gestion des émotions, l’amélioration du sommeil, diminution des rechutes dépressives, et j’en passe. Dans mon cas, ça m’aide à faire le point, à prendre dix minutes, quand j’en ai envie, pour ne penser qu’à moi. J’apprends, petit à petit, à reconnaître les émotions qui squattent mon cerveau, et à prêter attention aux douleurs qui apparaissent dans mon corps. Pendant ces dix minutes, je quitte le mode « pilote automatique » pour m’écouter vraiment. Et, au fil du temps, je commence à me surprendre à prendre un « pas de côté mental », quinze, trente secondes, durant lesquelles je suis attentive à mes sensations. Je me sens moins stressée, plus « ancrée », et je ne perds pas espoir de finalement améliorer mon sommeil.

 

Par où commencer?

 

Si ça vous tente d’essayer, mais que vous ne savez pas trop comment, vous pouvez suivre un cycle de formation de 8 semaines. Ce cycle, qui se donne un peu partout, doit certes être très enrichissant, mais nécessite quand même un certain investissement, en temps et en argent. Vous pouvez aussi, et c’est ce que je vous conseille, télécharger une appli, déjà assez complète dans sa version gratuite, que j’ai testée et que j’adore : Petit Bambou. Des séances simples, d’une dizaine de minutes, illustrées de jolies histoires explicatives et une super « narratrice », à la voix très agréable à écouter.  C’est celle-là que j’utilise, mais si vous en connaissez d’autres, n’hésitez pas les ajouter dans les commentaires, ça m’intéresse !

 

#jesuismonmeilleurmoi

 

Pour finir, je voudrais vous dire, encore une fois, que l’important, c’est de ne pas se juger. Ne transformez pas la pleine conscience en un objet de culpabilisation de plus. Faites une séance si vous en avez envie. Sinon, n’en faites pas. On lit partout qu’on doit travailler pour devenir « le meilleur de nous-même ». Je proteste. Et si le meilleur de nous-même, c’était juste la personne que l’on est, débarrassée de toutes ses angoisses et frustrations ? Revendiquez votre droit à glander, à manger des crasses et à ne pas vous démaquiller avant de dormir ! Vous êtes déjà parfait comme vous êtes.

 

 

Vous avez aimé cet article ? N'hésitez pas à me faire part de vos impressions, et à partager !

 

Pour aller plus loin :

-Petit Bambou sur le PlayStore :

-Qu'est-ce que la pleine conscience?

-La pleine conscience, utile dans le monde professionnel

-Guérir l'angoisse et la dépression grâce à la pleine conscience

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts Récents

December 4, 2018

November 23, 2018

July 2, 2018

Please reload

Archives
Please reload

Catégories
Please reload

Suivez-nous
  • Facebook - Black Circle
  • Instagram - Black Circle
  • Pinterest - Black Circle
  • Facebook - Black Circle
  • Pinterest - Black Circle
  • Instagram - Black Circle